Stéphanie : « Une protection incroyable en extra! »

Stéphanie était à quelques heures de son départ pour un voyage dans l’Ouest canadien combiné à une croisière d’une semaine en Alaska lorsqu’elle a reçu un appel peu réjouissant de son agence de voyages : le croisiériste annulait la croisière pour bris mécanique.

« Les moteurs du bateau ne fonctionnaient pas, précise-t-elle. J’ai donc enlevé le surplus de vêtements que j’avais prévu dans mes bagages pour la croisière... Au moins, je l’ai su avant de partir. Certaines personnes étaient déjà rendues à Vancouver quand elles ont appris la mauvaise nouvelle. »

Évidemment, son assurance voyage ne couvrait pas les annulations par le fournisseur – seulement celles du voyageur. Le croisiériste lui a remboursé la valeur de la croisière, mais pas le coût des billets d’avion ni des frais administratifs - ce dernier s’élevait à près de 2000 $.

« Comme je fais affaire avec une bonne agence de voyages, mon agente m’avait expliqué ce qu’était le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages au moment du paiement – vu qu’un petit pourcentage du montant y est versé. Elle m’a appuyée tout au long du processus de réclamation au fonds. À partir du moment où j’ai envoyé le dossier complet, ça n’a pris qu’un mois avant que je sois remboursée », relate-t-elle avant de conclure : « Je ne comprends pas pourquoi les gens ne passent pas plus souvent par une agence pour acheter un voyage. Malgré ce que tout le monde croit, ce n’est pas plus cher que par Internet, et il y a cette protection incroyable en extra! »